L’importance de la prière

L'importance de la prière
L'importance de la prière

Jésus priait un jour en un certain lieu. Lorsqu’il eut achevé, un de ses disciples lui dit : Seigneur, enseigne-nous à prier, comme Jean l’a enseigné à ses disciples.

Luc 11.1

En parcourant les Évangiles, une des caractéristiques importantes de la vie de Jésus fut certainement la très grande place qu’il a accordée à la prière. À plusieurs reprises, nous le retrouvons en prière, parfois à l’écart en privé avec son Père, d’autres fois il priait en compagnie de ses disciples. La communion avec le Père était une partie intégrante de la vie de Jésus.

La prière dans la vie de Jésus se retrouve du début jusqu’à la fin de sa vie. L’évangéliste Marc nous relate que très tôt le matin, alors qu’il faisait encore noir, Jésus sortit pour prier dans un lieu à l’écart (Mc 1.35). Nous le retrouvons également, après la première multiplication des pains alors qu’il envoya ses disciples et demeura seul jusque tard dans la nuit afin de prier (Mt 14.23). Durant le supplice de la croix, nous le retrouvons de nouveau en train prier, allant même jusqu’à implorer le pardon pour ceux qui l’on rejeté et mené à la mort (Luc 23.34). La prière dans la vie de Jésus a toujours occupé une place de premier rang.

Nous constatons que Jésus faisait toutes sortes de prières, dans son évangile, Luc nous apprend qu’avant de faire la sélection des douze, Il alla sur une montagne et il passa toute la nuit à prier Dieu (Luc 6.12-13). Lors des multiplications de pains et de poissons ainsi que lors de l’institution du repas du Seigneur Il rendit grâce à Dieu. Nous le retrouvons intercédant pour Pierre (Luc 22.32). Lors du dernier repas, Jésus a prié pour ses disciples dans ce que nous nommons la prière sacerdotale (Jean 17). La prière accompagnait tous les éléments de la vie de Jésus.

Lors de ses entretiens avec ses disciples, Jésus leur soulignait régulièrement de l’importance de la prière. Il leur dit une parabole afin de leur montrer qu’il faut toujours prier et ne point se relâcher (Luc 18.10). Un jour, lorsque Jésus était en prière, un de ses disciples lui demanda « Seigneur montre-nous à prier » (Luc 11.1-4). Ce fut alors qu’il leur donna un modèle que nous connaissons aujourd’hui sous le nom du Notre Père. Cette prière comporte deux éléments importants, premièrement l’adoration et l’accomplissement de la volonté de Dieu et par la suite les besoins essentiels de celui qui prie.

Lors du sermon sur la Montagne, nous retrouvons de nouveau la mention du Notre Père ainsi que des conseils sur la manière de prier. Une des premières choses qui nous y sont dites est à propos de l’endroit où nous devons prier. Certains aiment prier publiquement, Jésus nous affirme qu’ils ont déjà leur récompense. En fait, nous devons prier dans le privé comme Jésus l’a fait à maintes reprises. Notre Père qui voit dans le lieu secret nous le rendra publiquement (Mt 6.6). Il ajoute également de ne pas faire de vaines redites, c’est-à-dire des prières que nous répétons comme les païens en récitant des prières à répétition. Dieu désire que nos prières expriment la pensée de notre cœur et non pas une formule magique qui selon le nombre de répétitions nous apportera la bénédiction tant recherchée. Les vaines redites sont inutiles, car Dieu sait mieux que personne ce qui nous est nécessaire avant même que nous le lui demandions (Mt 6.7-8).

Un sujet que Jésus désire sincèrement que nous pratiquions est de demander à Dieu, le maître de la moisson, d’envoyer des ouvriers dans sa moisson (Mt 9.36-38). Cette requête de Jésus fait partie de la première partie du Notre-Père, l’avancement de son règne.

L’importance de la prière a été comprise par les disciples du Seigneur, suite à l’Ascension de Jésus nous les retrouvons en prière dans l’attente de la venue de l’Esprit Saint, nous lisons qu’il persévérait dans la prière (Ac 1.14). Suite à la Pentecôte, nous retrouvons l’ensemble de l’église de Jérusalem qui persévérait dans la prière (Ac 2.42). La prière fait partie intégrale de la vie du croyant. La vie éternelle, c’est de connaitre Dieu, cela se manifeste par un dialogue et une communion mutuelle entre le croyant et son Dieu.

Dans les écrits apostoliques, Paul nous encourage fortement à persévérer dans la prière et cela de maintes manières comme nous avons vu Jésus le faire dans les Évangiles. Il nous y encourage fortement en nous écrivant « Priez sans cesse » (1 Thess. 5.17). À Timothée, son enfant dans la foi, il lui recommanda de prier avant toute chose et en tout lieu. Il nous invite, nous qui désirons suivre Christ, à faire des requêtes, des prières, des supplications et des Actions de grâce pour tous les hommes, car cela est bon et agréable aux yeux de Dieu notre Sauveur (1 Tim 2.1-3).

Si pour Jésus la prière avait une place de premier plan dans sa vie, il va de soi que dans la vie de disciple de Christ, nous devons placer la prière comme indispensable dans notre vie. Un chrétien sans vie de prière, c’est une personne qui n’a pas saisi la richesse de la communion avec Dieu.  On peut se questionner sur sa compréhension de l’Évangile. Connaitre Dieu, c’est avoir un dialogue avec Lui. C’est cela avoir la vie éternelle (Jean 17.3)

Sylvain Bigras

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*